Rencontre avec Nguyên Lê, le guitariste au long cours. #17

0
122
Adulé par des guitaristes tout autour du monde pour la subtilité savante et exotique de son jeu, le musicien français d’origine vietnamienne Nguyên Lê est injustement méconnu par les organisateurs de festivals hexagonaux. Peut-être que la sortie de son nouvel et magnifique album “Streams” rendra à César ce qui lui appartient: Une place au plus haut parmi les stars de la guitare.
Comme un cadeau de bienvenu, cette improvisation juste pour nous, qui en quelques accords nous emporte au bout du monde, et qu’il a choisi de titrer Zen in Barbes. 

Vous avez dit Nguyên Lê ?

Etat civil: Nguyên Lê est né en janvier 59 à Paris de parents vietnamiens. Famille aux racines puissantes. Son grand-père fut gouverneur de Hanoï.
Instrument(s): Il joue de la guitare et de la basse mais aussi de beaucoup d’instruments à cordes venus des quatre coins du globe (oui, je sais, un globe n’a pas de coin).
Particularité: Sa manière de pratiquer la guitare est très originale. Il a su apporter des inventions de sons toutes empreintes de sa connaissance profonde de la musique asiatique et du jazz américain. Son phrasé est déroutant jusqu’au vertige.
Musiques: Jazz, jazz –rock, fusion, musiques du monde. En un mot, Musiques au pluriel du singulier.
Complices: Dhafer YoussefEtienne Mbappé, Mario Canonge, Eric Le Lann, Andy Elmer
Images corporelle et sonore: Un sourire très doux et une voix qui n’ose pas troubler tout à fait le silence, parce qu’en tant que musicien, il en connaît le prix.
Dernière production: Créée en 2106, Streams (cd enregistré en juillet 2018 et qui sort cette semaine) est le nouveau quartet en date du guitariste. Son but est d’explorer les multiples dimensions du métissage entre le Jazz et les musiques traditionnelles, comme un terrain fertile propice à la composition et l’improvisation, et ce, sans jamais céder à un exotisme qui aurait pu nuire. Une totale réussite avec le batteur John Hadfield, le contrebassiste Canadien Chris Jennings, et le vibraphoniste Illya Amar.
Lieu de la rencontre: Un appartement havre de paix, au décors couleur du monde, embarrassé de guitares, de manches et de cordes, au cœur d’un des quartier les plus vivants de la capitale: Barbés.

Prochain rendez-vous: Le 19 mars prochain au New Mornig à Paris. 

Monsieur Nguyên Lê, au parloir !

 Paroles et Musiques: toutes les rencontres

► nous écrire, s’abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit