Philippe Rochot: un grand reporter

0
43
L’Allemagne, la Chine où il fut correspondant, le Vietnam, l’Afghanistan, mais une prédilection pour le Moyen-Orient et les pays arabes. Qui lui coutera 105 jours de captivité en 1986 quand il fut pris en otage à Beyrouth avec son équipe de télévision.

Son regard est vif et direct, les photos qu’il a prises à l’occasion de ses missions, souvent en zones de guerre, en témoignent autant que les centaines de reportages qui lui ont valu un prix Albert-Londres en 1986.

Une exposition présente une partie de ses photos.

Pour desmotsde minuit.fr, il en commente une: Bassorah, 1984, sur le front de la guerre Irak-Iran.

Philippe Rochot, mes 40 ans de reportage, Paris – Galerie Usine Spring Court, jusqu’au 8 décembre.

2 autres photos de Philippe Rochot

Toutes les photos parlées.

La page facebook des mots de minuit, une suite… Abonnez-vouspour être alerté de toutes les nouvelles publications.