Michel Piccoli, Jacques Doillon, N. Klotz, K. Kurosawa, Sandrine Veysset #67

0
13
Des mots de minuit:
Émission N°67 du 12 Mai 2001

Avec
Le réalisateur et comédien Michel Piccoli
Le réalisateur Jacques Doillon
La réalisatrice Sandrine Veysset
Le réalisateur Kiyoshi Kurosawa
Le réalisateur Nicolas Klotz 
 
Musique avec le groupe Apollo Orchestra
 
Difficile d’évoquer la qualité d’une conversation. Citer l’un de ses intercoluteurs est un biais possible dont Michel Piccoli est le complice:
“Le combat de la vie est toujours politique… et par les temps qui courent, il est toujours nécessaire. La vie est idéologique!”

CONVERSATION :

Michel Piccoli est à Cannes. Il vient de réaliser La plage noire.
Synopsis: “Après une période de régime dictatorial, un pays imaginaire se retrouve en plein apprentissage de la démocratie. A., un fervent partisan de cette nouvelle liberté, se retrouve menacé de mort par les membres de l’ancien régime. Sylvie, sa femme, a quitté le pays pour la France. Contraint de se cacher, A. doit également penser au sort de sa fille Joyce, tout juste âgée de douze ans.”
Michel Piccli revient sur le thème de son film et sur ses rôles au cinéma. 

Jacques Doillon présente son film Carrément à l’Ouest et évoque son travail et son approche du cinéma.
Synopsis: “À Paris, où l’entraînent ses petites combines, Alex fait la rencontre de deux jeunes filles : Fred, dont il tombe amoureux, et Sylvia, une demoiselle à la fois tendre et perdue. Fred organise alors un bizarre jeu de séduction : à Sylvia de draguer Alex et à Alex de désirer vraiment Sylvia. Mais le piège se referme sur Fred. Celle-ci succombe au charme du garçon. Cette passion soudaine effraie Alex, tandis que Sylvia prend goût à ce jeu amoureux.” 

Kiyoshi Kurosawa pour son film Kairo. Il parle de sa volonté de tourner ses films très rapidement.  Il évoque son film qui porte sur les fantômes et donc la thématique de la mort pour l’être humain.
Synopsis: “Taguchi, un jeune informaticien, est retrouvé pendu dans son appartement. Sous le choc, ses collègues cherchent à en savoir plus sur ce suicide inexplicable. La victime a laissé un mystérieux message contenu dans une simple disquette. De toute évidence, celle-ci recèle un virus qui contamine ses utilisateurs et a de graves répercussions sur leur comportement. À Tokyo, l’inquiétude grandit au fur et à mesure que le virus se propage à travers les réseaux informatiques. Des petits groupes de jeunes gens tentent de résister, tandis que les disparitions se multiplient.”

Nicolas Klotz signe Paria.  Il évoque l’influence de Jacques Doillon sur un de ses acteurs. 

Synopsis: “Victor, dix-huit ans, est dans l’effervescence des préparatifs du passage à l’an 2000. Coursier dans un vidéoclub, il vient juste de tomber amoureux d’Annabelle quand il se fait voler son scooter et virer de sa chambre.Victor erre alors dans Paris et fait la rencontre de Momo, un sans-abri de vingt-cinq ans, qui l’entraîne dans la réalite de l’exclusion sociale.”

Sandrine Veysset présente son film Martha… Martha. 

Synopsis: “De marché en marché, de coin de pêche en partie de monopoly, Martha, Reymond et leur fille Lise vivent et s’aiment à contre-courant. Le bonheur semble à portée de main. Mais les fantômes de l’enfance guettent, et Martha, traquée, entraîne son petit monde au fil d’une dérive sans fin.”

MUSIQUE : 
– Le groupe de jazz Apollo Orchestra.



 nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
 La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications