Le Quatuor Diotima: l’Art de la passion et de l’équilibre. “Paroles et musiques” #21

0
318

La sortie de leur intégrale des quatuors à cordes de Béla Bartók est un évènement. Dans ce défi brûlant qu’imposent ces chefs-d’œuvre, le Quatuor Diotima rappelle et prouve une nouvelle fois qu’il se situe bien, à chacun de ses enregistrements, parmi les tous meilleurs quatuors du monde. Ils nous ont reçu, en musique. Avec Bartók bien sûr, pour le plaisir des sommets.

Vous avez dit “Quatuor Diotima”? 

Composition de l’équipe: Yun-Peng Zhao (violon), Constance Ronzatti (violon), Franck Chevalier (alto) et Pierre Morlet (violoncelle). Leur maîtrise de leur instrument respectif est éblouissante. Quatre virtuoses sensibles et très attentifs aux trois autres. Comme il se doit. Une Dream Team.  
Instrument: Le quatuor à cordes est peut-être la représentation sonore la plus parfaite de ce qu’est l’équilibre en musique, d’où son exigence et sa difficulté. C’est là qu’on voit les grands compositeurs (Beethoven, Bartók) et les grands quatuors qui y excellent sont, parmi les musiciens, des repaires et des maîtres.
Répertoire: Ils semblent n’avoir peur de rien. Grands et intrépides défenseurs de la musique contemporaine, sans hésitation. C’est pour eux une question artistique et éthique. Ont donné de magnifiques interprétations de NonoBoulezPosadas ou Lachenmann. Puis leur répertoire semble remonter l’histoire de la musique en marche arrière. Après un coffret d’anthologie autour de la littérature pour quatuor de l’école de Vienne, les voici aujourd’hui dans la merveilleuse compagnie de Béla Bartók. Rencontre éblouissante a un coffret qui fera date désormais dans les discothèques des mélomanes avertis. Curiosité: Leur curiosité semble à tous les quatre un moteur fondamental de leurs choix. Musiciens très cultivés, très audacieux aussi. Leur rigueur est impressionnante. Leur immédiate concentration aussi. Et la presse dit quoi? Diapason d’or à 5 reprises, Choc de l’année Classica, 4ffff Télérama… N’en jetez plus! 
Dernière production: .Un splendide coffret de l’intégrale des quatuors à cordes de Bartók. Un Everest pour tout quatuor, une splendide réussite pour eux. Une alliance forte entre la passion et la précision, équilibre lyrique qu’exigent ces œuvres complexes.
Lieu de la rencontre: Dans un tour du nord de Paris, chez l’un des quatre. Dernier étage, plein ciel. La musique à perte de vue.

Quatuor Diotima, au parloir!

Paroles et Musiques: toutes les rencontres

► nous écrire, s’abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit