Jérémie Lenoir: un autre regard sur le paysage

0
103

Réalisé entre 2015 et 2017, Dust est un travail photographique qui détonne singulièrement au sein du monde de la photographie contemporaine. D’une part parce qu’il offre un regard extrêmement novateur sur le paysage, et de l’autre parce que chacune des photos prises par l’artiste semble être autre chose que des photographies.
Situé au croisement entre la recherche formelle et l’étude scientifique, ce projet vise à nous faire parcourir la frontière entre l’eau et la terre tout autour du lac salé, là où s’installent les exploitations humaines de sodium, magnésium, potassium et pétrole. Si cela peut paraître difficile à croire au premier regard, rien – à part le cadrage – n’est ici retouché ou modifié. Les formes sont composées par les machines ou les écoulements, alors que les couleurs sont l’œuvre d’algues, de micro-organismes ou d’additifs accélérateurs d’évaporation. Grâce à un long travail de recherche documentaire pouvant durer plusieurs mois et des dizaines de vols réalisés en amont au dessus des zones choisies, Jérémie Lenoir parvient à s’approprier les paysages de manière à les rendre, au fur et à mesure de ses prises de vue, de plus en plus abstraits. Si bien, d’ailleurs, que la richesse formelle, l’aspect extrêmement graphique des images et la confusion entre le macroscopique et le microscopique font naitre en nous un doute extrêmement tenace quant à la nature même de ce que nous voyons. Et c’est là que se situe tout l’intérêt de la démarche photographique de l’artiste: aller vers le plus d’abstraction possible pour donner une autonomie aux images tout en portant un discours, une vision anthropologique sur l’évolution de notre monde et de ses paysages.

→ Jérémie Lenoir est né en 1983. Il est diplômé de l’Ecole Polytechnique de l’Université de Tours et de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design d’Orléans. Sans sujet proprement défini, sans chercher à reproduire de manière objective un “vrai” paysage, les photographies de Jérémie Lenoir offrent un parcours sensible à travers ce que Marc Augé a appelé des “non lieux”. Profondément inspiré par les artistes de l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf et les peintres expressionnistes tels que Rothko, Noland, Soulages ou Malevitch, son travail tente à la fois de représenter la réalité et de la transfigurer en peinture, en tentant de donner un nouveau réalisme à nos te rritoires contemporains.

► la série “Dust
► le livre
le site de Jérémie Lenoir

 toutes les photos parlées

 nous écrire: desmotsdeminuit@francetv.fr



► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.



► @desmotsdeminuit