Jenny Alpha et Philippe Villemus, la comédienne et l’essayiste #228

0
15
  • Des mots de minuit

    Émission #228 du 22 Février 2006
  • Avec 
  • La chanteuse et comédienne Jenny Alpha (1910-2010)
  • L’essayiste Philippe Villemus
  • Le chanteur, auteur-compositeur et acteur Leny Escudero (1932-2015) 
  • La psychologue Jessica Holc
  • Musique avec Leny Escudero 
  • Nathalie Manfrino et Bertrand Chamayou
  • MANIÈRES DE VOIR :
  • Jenny Alpha (1910-2010) actrice, raconte son enfance à la Martinique et son amour précoce du théâtre, sa vie à Paris à partir de 19 ans et de la découverte de la négritude, sa période cabaret. Elle fonde son groupe Jenny et les Pirates du Rythme (pour l’anecdote, le groupe avait comme pianiste le père de Serge Gainsbourg: Joseph Ginsburg). C’est l’époque où elle parcourt l’Europe, croisant aussi bien Duke Ellington que Louis Armstrong ou Billie Holliday. Elle condamne la colonisation et rapelle qu’elle était seulement invité chez les blancs pauvres. Extrait de La cerisaie de Tchekov mise en scène par Jean-Pierre Lemoine, pièce dans laquelle elle joue.

    Ce désir de comédie?! Mon père en est le grand coupable. Dès l’âge de six ans, il m’emmenait au théâtre. Et à la Martinique, ne venaient que des pièces et de grands opéras de Paris. Mon amour du théâtre est né là… Plus tard, à 19 ans, quand je faisais mes études à Paris, je connaissais déjà Senghor, Césaire et Damas, mais je me suis rendu compte qu’il me manquait quelques chose: toute l’Afrique. Il faut reconnaître aux autres leur richesse!

    Jenny Alpha. Des mots de minuit, 2006.

    Philippe Villemus est professeur à Sup de Co Montpellier, ancien cadre de grandes sociétés, revient sur son parcours personnel et professionnel dans lequel il a décidé -il le savait qu’il le ferait dès le début de ses études- de tourner le dos à une carrière dans l’entreprise pour gagner sa liberté: les livres, le sport, les voyages. Il présente ses livres J’ai oublié et Délocalisations: aurons-nous encore des emplois demain?  Il évoque le rôle social du football, et les conséquences de la mondialisation.

    Malgré toutes ses dérives, le football a conservé tous les rituels: la musique très présente dans le sacré; les couleurs; les mascottes; les totems qui représentent la tribu; les drapeaux; une coupe, cet instrument de culte par essence; le combat entre le bien et le mal… Inconsciemment, les joueurs doivent en avoir conscience!

    Philippe Villemus. Des mots de minuit, 2006.

     

ACTUALITÉ CULTURELLE :

Leny Escudero présente son dernier disque et parle des problèmes de la mondialisation tant sur le plan politique qu’économique.

Jessica Holc présente le livre Objets-chômage (avec des photographies de Karine Lhémon) qui recense les objets personnels les plus allégoriques du chomâge pour chacun des chômeurs dont est brossé le portrait. L’association Solidarités nouvelles face au chômage dont elle est responsable cherchait un moyen de faire témoigner les gens qu’elle accompagne, en répondant à cette ambitieuse question: «Comment parler autrement de ce qu’on est?»

MUSIQUE.

  • Leny Escudero interprète Pour une amourette.
  • <!– migrated from Drupal [[asset:image:386855 {"mode":"in_body","align":"none","field_asset_image_copyright":["France 2 – Des mots de minuit"]}]]

     

  • Nathalie Manfrino et Bertrand Chamayou interprètent Oh quand je dors de Liszt[[asset:image:386857 {“mode”:”in_body”,”align”:”none”,”field_asset_image_copyright”:[“France 2 – Des mots de minuit”]}]] –>

     

  • Des mots de minuit #228
  • Réalisation: Pierre Desfons
  • Rédaction en chef : Rémy Roche
  • Journalsites : Nathalie Mantovani Lorenzo Ciavarini-Azzi
  • Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
  • © Desmotsdeminuit/France2