Gérard S: l’étrange spectacle…

0
2

[[asset:image:345055 {“mode”:”in_body”,”align”:”none”,”field_asset_image_copyright”:[“Herv\u00e9 Bacquer”]}]]

Je l’appelais, mémé, simplement. J’avais 5 ou 6 ans, et je la voyais, toujours enfouie dans son fauteuil en osier, enveloppée dans ses coussins qui la bordaient. Elle était toujours vêtue d’une blouse noire, à petits points gris clairs, qui lui donnait un aspect un peu triste, et qui ajoutait aux années d’épreuves. Cependant, son doux visage était avenant, malgré une vision défaillante. Que faisait-elle toute la journée dans ce fauteuil près de la cuisinière à charbon de bois? Elle méditait en lançant de petits gémissements discrets. À certains moments elle sortait de la poche de sa blouse, une tabatière en argent, vieux souvenir de son grand-père. Ô richesse affective! Après avoir forcé l’ouverture de la petite boîte, elle prenait, délicatement une pincée de tabac fin, et elle le prisait, et je sentais bien qu’elle y prenait du plaisir. Quel étrange spectacle, pour le très jeune enfant que j’étais, et qui ne comprenait vraiment pas, ce qu’elle pouvait ressentir d’agréable.

Gérard S. – Caudéran (33) – novembre 2017

[[asset:image:345057 {“mode”:”in_body”,”align”:”none”,”field_asset_image_copyright”:[“Herv\u00e9 Bacquer”]}]][[asset:image:345059 {“mode”:”in_body”,”align”:”none”}]]

 

© “Le Laboratoire de Lumière” – 2017

 Mémoire d’objets, la collection

 nous écrire, s’abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit