Elsa Marpeau écrit des séries aussi noires que sociologiques et Jean-Michel Mariou est “Le chauffeur de Juan”; Yaron Herman pour la 🎧 #580

0
481

La corrida n’est pas évidemment le genre de la maison mais qu’un auteur se mette à conduire une fourgonnette pour les “hommes de lumières” sur la route des toros avec un Don Quichotte dans la boîte à gants et le refus laisse place à une curiosité attentive. Passer des mondes imaginaires dans le théâtre du XVII ème siècle à Son autre mort, titre de son dernier polar, rend curieux tout autant de la thésarde que de l’écrivaine. Le pianiste israélien revient au trio avec Songs of the degrees.

Des mots de minuit, L’Émission #580 du 9 mai 2019

avec
 
L’écrivaine Elsa Marpeau et L’éditeur et essayiste Jean-Michel Mariou

Leurs mots de minuit sont “Double maléfique” pour elle et “Voyager” pour lui.

Et le pianiste de jazz Yaron Herman (avec Sam Minaie à la contrebasse et Ziv Ravitz à la batterie) pour la musique

Sans oublier ce conseil de lecture: Le roi du bois de Pierre Michon à occasion des quarante ans des Éditions Verdier.

 

Conversation: 

Nantes, Singapour, Paris, voilà trois repères géographiques d’Elsa Marpeau… C’est écrit sur ses quatrièmes de couv depuis 2011 et Les yeux des morts… Un mystère comme un autre!
Cela dit, le noir lui seyait depuis pas mal de temps. Étudiante, elle élaborait cette thèse sur une façon de dire ou de suggérer les morts et les tueries au théâtre… Elle fut prof et le féminisme et le karaté sont deux de ses signes particuliers. Elle a créé chez France Télés “Capitaine Marleau”.
Aujourd’hui, Ses héroïnes, notez le féminin, s’appellent Swann chez les Black blocs, Sarah quand les corps sont brisés, Marianne quand la guerre finissait et tondait les femmes, Alex quand les bourreaux sexuels sont de sortie. Ses exergues convoquent Hemingway, Brassens, Gérard de Nerval ou l’Évangile selon Jean. À peine quelques indices…

On lui doit Qu’est-ce qu’elle dit Zazie? Émission littéraire emblématique du service public et à ce titre balayée un peu rapidement des programmes dudit service. Jean-Michel Mariou est un homme du sud. Tourner à gauche, et vous trouvez Lagrasse, village de l’Aude où a lieu tous les ans un fameux banquet du livre qu’il a créé avec les éditions Verdier, 40 ans, cette année. Ça tombe bien! Cet occitan y dirige la collection Faenas, consacrée au monde déroutant de condition humaine de la tauromachie. D’où Ce besoin d’Espagne déjà raconté qui l’emmène aujourd’hui à faire du “coca” un grigri et à conduire une camionnette. Mariou a été chauffeur de la“cuadrilla” du torero Leal pendant trois ans. Et Le chauffeur de Juan qui aime “se voyager” redonne aujourd’hui un monde singulier, âpre, violent, rattrapé par le marché. Reste deux qualificatifs: sublimant et fraternel.

L’objet qui les prolonge …. Pour elle, un livre d’Indonésie qui se déplie et se range dans sa petite boîte . Pour lui, une tête de toro “forgée” par son fils à partir d’une fourchette.

Musique:

Le pianiste israélien Yaron Herman est désormais parisien. Il revient au trio avec son douzième album Songs of the degrees il donne ici Shadow walk avec Sam Mnaie à la contrebasse et Ziv Ravitz à la batterie.

Des mots de minuit #580
Réalisation: Pascal Stelletta
Rédaction en chef: Rémy Roche
Montage: Timothée Souillac et Badr Drissi
Coordination: Marie-Odile Régnier
Direction: Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr

Toutes les émissions …

La vidéothèque Des mots de minuit

► nous écrire, s’abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit