Edouard Boubat: Quand une photo devient mythe…

0
30

En novembre 1998, un an avant sa disparition, le photographe expliquait le contexte de cette image, l’une des plus belle de tous les temps photographiques.
 

Nous avions tous 20 ans , après la guerre. On vivait dans un monde poétique. Nous étions en vacances en Bretagne. Nous étions dans l’infini. J’adore l’infini. Quelquefois la photographie, inexplicable, inattendue, ce cadeau, nous relie à l’infini.

Edouard Boubat

Toutes les photos parlées.

La page facebook des mots de minuit, une suite… Abonnez-vouspour être alerté de toutes les nouvelles publications.