DMDM #407: “On vivait avec des images paternelles de destin arrêté!” J. Garcin

0
5

Des mots de minuit n°407 du 23 février 2011.

Réalisation : Pierre Desfons 

Rédaction en chef : Rémy Roche

Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait
©desmotsdeminuit.fr/France2

 
CONVERSATION :

Irène Jacob
L’actrice est l’une des interprètes du film (tourné dans une favela de Rio) de Jonathan Nossiter “Rio sex comedy” . Elle signe également l’album “Je sais nager” et évoque son travail musical avec son frère guitariste de jazz autour des conférences de Gilles Deleuze.

L’envie de cette aventure-là! On part sept semaines, on tourne. En amont, tous les acteurs ont participé à l’écriture de leur personnage. Ensuite, beaucoup de choses se sont improvisées sur le terrain… Le film s’est fait avec des gens qui habitent Rio… Les favelas ne sont pas seulement un monde de terreur. On y travaille et on y vit.

Irène Jacob, 2011.

Il y a une vie après Kieslowski et ses “Trois Couleurs”. Irène Jacob, actu 2015.
 

Jérome Garcin

Le journaliste et écrivain qui signe “Olivier”son jumeau, tué dans un accident de voiture en 1962. 

L’animateur de l’émission radiophonique “Le masque et de la plume” évoque une joute critique à la formidable liberté de ton. 

“Un mort bien fauchée…” Je ne crois plus au destin depuis ces morts qui se sont cognées les unes contre les autres… On vivait avec des images paternelles de destin arrêté.

Jerôme Garcin, 2011.

Son actu 2015

Philippe Jordan 

Le directeur musical de l’Opéra de Paris pour “Siegfried”.

Le chef suisse allemand parle de son rôle de manager auprès des 250 musiciens de l’Opéra de Paris. Il est ici également question de sa vocation d’enfant et de son père, le directeur d’orchestre Armin Jordan et de son admiration pour Wagner.

Mon père m’a dit : “si tu veux devenir chef d’orchestre, je ne peux rien te promettre mais fais vraiment le travail du début avec la matière. c’est un travail très partique et très physique, psychologique aussi… On dépend des gens!”

Philippe Jordan, 2011.

Philippe Jordan, actu 2015.

René Aubry
Le musicien qui ne sait pas lire les notes et qui a été récompensé par Les victoires de la musique classique, publie “Refuges”. Il évoque son travail  d’autodidacte, ses improvisations et ses créations musicales avec la danseuse Carolyn Carlson et l’auteur de spectacles Philippe Genty.

Je n’ai pas d’objets. J’ai tendance à les perdre. Mais ce pourrait être cette guitare. Je l’aime parce que c’est le cadeau d’un ami que j’ai perdu de vue. Il me l’a donnée il y a 30 ans. Elle était délabrée… Je l’ai refaite… dans l’esprit rockabilly. C’est devenu une rareté!

René Aubry, 2011.

René Aubry, actu 2015.

Alexandra Lemasson lit "Olivier" de Jérome Garcin

LIVE :

René Aubry et son groupe interprètent "La grande cascade" et "Etreinte". 
La page facebook des mots de minuit…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@DesMotsDeMinuit