DMDM #29: “Nous sommes l’agonie d’une étoile!” Armand Gatti (1924-2017)

0
48
Des mots de minuit : émission n°29 du 19 avril 2000.
Réalisation : Jean-François Gauthier
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait
©desmotsdeminuit.fr/France2
MANIÈRES DE VOIR:

C’est un peu ma façon d’aimer. D’un côté les arbres, de l’autre… les animaux. Lorsque je suis un arbre avec des oiseaux, pour moi, c’est l’image du bonheur, d’être devant ça! Et surtout lorsque que les oiseaux, de l’intérieur des branches commencent, je dis: “à parler”…

DMDM. Armand Gatti, 2000.

Armand Gatti 
Son mode est la verve, l’enthousiasme, la singularité. A 78 ans cette année-là, il continue de préciser qu’il est anarchiste sans d’autres armes que les mots. Il anime des ateliers de théâtre dans les prisons et auprès de publics en difficulté et va présenter avec son groupe une pièce de 50 heures à la prison d’Avignon. Pour lui internet, “c’est Belzébuth!” et il estime que les trois-quarts de la presse sont aux mains de la CIA. Son crédo est “Soyez démesurés!” et la poésie est une clef pour redonner aux hommes le goût des mots. C’est en écrivant des vers par milliers qu’il a survécu à la déportation.

L’arme décisive du guérillero, c’est le mot!

DMDM. Armand Gatti, 2000.

Ça surtout: l’écriture, la parole, la liberté! L’écriture amène la lecture. La lecture apporte la liberté. Quelle forme de liberté? Je suis pour une liberté réelle si on explique bien ce mot! Il ne faut pas le galvauder. Déconditionnons-le! … Mon combat est celui-là. Notamment pour aller plus loin dans l’entreprise pour avoir des droits. De regard, de discuter, de dire: “Attention, ce n’est pas ça qu’on désire. Nous voulons quelque chose de plus construit!”

DMDM. Dominique Braeckeveld, 2000.

Dominique Braeckeveldt 
Le président de l’Association Roseback gère les droits de deux productions d’un groupe de 17 personnes “privées d’emploi”. Il a participé à l’écriture du roman policier “Ne crie pas” et à la production du film issu du livre “Sauve moi” de Christian Vincent, le réalisateur en 2015 de “L’hermine” que Des mots de minuit avait rencontré pour un Mot à mot au festival de Sarlat. Communiste, il se bat pour le droit au travail, le droit de regard des salariés dans l’entreprise. 

ÉTEIGNEZ VOS PORTABLES:

Alain Sayag
Alain Sayag, conservateur au centre Georges Pompidou présente la rétrospective Brassaï. 530 oeuvres dont 450 photos sont exposées.